• clairemontabone

Comment choisir son Thérapeute ?

Dernière mise à jour : 11 déc. 2020

Comment choisir son Psy ? Y a t'il des "critères" de choix ? Y a t'il un Psychologue qui puisse me correspondre plus qu'un autre ? Comment savoir si c'est "le bon" ?

Choix de thérapeute - Choisir son psy

La 1ère prise de contact


C'est sûr qu'il n'existe pas encore de site de rencontre entre psy et patient. Ce serait bien pratique ! Vous rentrez vos critères et hop ! On vous sort une liste de psychologues que vous n'avez plus qu'à contacter pour vous faire une idée si ça matcherait ou pas... Mais non. Pas possible actuellement. Alors, en général, vous prenez votre courage à deux mains et vous demandez à une personne de confiance si elle aurait les coordonnées d'un ou d'une "bonne psy"... Ou alors vous allez au petit bonheur la chance piocher sur internet.


Avec ma propre expérience, je m'aperçois que la démarche, en plus d'être difficile à entreprendre, nous laisse bien souvent complètement perdu sur l'attitude à adopter et sur l'appréciation du 1er contact avec un Psy. Va t'il me correspondre ? Est-ce que je pourrai vraiment travailler sur moi en le consultant ? Est-ce que ça va marcher avec lui/elle ? Est-ce que ça va vraiment changer quelque chose à ma vie ? Si c'est ma copine Germaine qui me l'a recommandé, c'est qu'il est forcément bien, mais qu'est-ce que je lui dirai si je n'accroche pas... ?


L'adage qui dit que "c'est la première impression qui compte", nécessite de se faire une première impression justement... En plus d'un appel téléphonique où la voix peut être changeante, où je peux être dérangé par l'extérieur ou mes préoccupations... Il me paraît clair qu'un 1er vrai contact physique ou en visio, en prenant le temps de se découvrir, est important. Un peu comme un "entretien d'embauche" ;-).


Quelques idées pour préparer son rendez-vous


Vous allez peut-être me dire : "Pourquoi préparer ? Je vais lui raconter ma vie et ça ira très bien comme ça..."

Oui mais non. Ça ne suffit parfois pas à se faire une idée claire du Psychologue qu'on a en face de soi et surtout cela va déjà vous engager à commencer un suivi avec lui/elle, sans forcément avoir toutes les infos dont vous avez besoin.


Avant de prendre un rendez-vous, demandez-vous :


- Qu'est-ce que j'attends d'un psy ? : je souhaite être accompagné par un homme ou une femme, je souhaite quelqu'un de bienveillant et doux, ou quelqu'un de franc et direct (pas forcément en opposition avec le précédent), je veux pouvoir échanger verbalement ou juste être écouté, je veux une méthode à suivre et pas trop parler de moi. Je veux un suivi régulier ou ponctuel, je veux avancer rapidement ou pouvoir prendre mon temps parce que ça me fait un peu peur...

- Qu'est-ce que j'attends de cette première rencontre ? : de pouvoir raconter un peu de ma vie et mes problèmes (j'en ai trop besoin !), de me sentir compris(e), simplement d'avoir des informations avant de choisir, d'accrocher tout de suite avec le / la Psy etc.

- De quelles infos ai-je besoin que je n'ai pas encore ? : sa façon de travailler, sa personnalité (ça se verra durant l'entretien, on est d'accord), la fréquence des séances, est-ce à moi de le/la contacter à chaque fois pour prendre rendez-vous, à quel tarif sont les séances...

- Est-ce que c'est le bon moment pour moi ? : Est-ce que je fais cette démarche sous la contrainte ? Est-ce que je veux vraiment que ma vie change ? Dans quel état d'esprit suis-je ? (désespéré, enthousiaste, plein d'espoir, plein d'attentes, désabusé, triste, déprimé, démotivé...) Est-ce que j'ai du temps à y consacrer ? Quelles sont mes priorités du moment ?


N'hésitez pas à poser toutes vos questions pendant le rendez-vous et même à les noter avant si besoin. Et le jour J, laissez-vous surprendre par cette rencontre. Cela reste une rencontre entre deux personnes humaines, dont chacune apporte sa part. Le Psy est aussi là pour vous découvrir, il ne peut pas vous dire ce que vous devez faire ou dire, tout va se construire ensemble...


Après le rendez-vous, comment choisir ?


Vous sortez de rendez-vous. Déjà, félicitez-vous ! Vous venez d'accomplir une démarche que peu de personnes osent faire. BRAVO !

Par rapport à votre ressenti du moment, de deux choses l'une. Soit vous sautez au plafond en vous disant : "Wahooooo ! Ce psy (cette psy) est génial(e), je le veeeeuuuuuux !!!!" Mais c'est rare... Soit, vous ne savez pas trop quoi penser et avez besoin d'un peu de recul pour vous décider.


Voici quelques suggestions de réflexions :


1 - Est-ce que cela a accroché relationnellement ?

Vous vous êtes senti plutôt à l'aise, ou plutôt en confiance. Vous vous êtes sentis compris(e) et respecté(e). Vous vous dîtes que ce Psy a l'air compétent et qu'il a l'air de savoir où il va même si vous ne savez pas trop pour votre part...

Si ce n'est pas le cas, peut-être avez-vous besoin de rencontrer un autre psy pour faire votre choix...

2 - Vous sentez vous libre de prendre rendez-vous avec elle/lui ou de ne pas reprendre rendez-vous ?

Si à cette question vous vous sentez gêné(e) à l'idée de ne pas débuter de suivi avec ce Psy et de lui répondre par la négative... Alors, apprenez à dire non ! Je plaisante. Mais vous risquez de vous forcer et sans une liberté fondamentale dans la relation thérapeutique, vous n'irez pas très loin. Le Psy ne doit pas être le moteur et l'initiateur de votre thérapie. C'est bien vous qui le consultez et qui avancez à votre rythme, comme vous le souhaitez/pouvez. Vous ne venez pas pour lui faire plaisir ou pour honorer un engagement pris envers lui. Lui se porte très bien, à priori, c'est vous qui avez besoin d'une aide efficace sans perdre votre temps inutilement.

3 - Est-ce que vous avez envie de tenter, même si cela vous fait un peu (beaucouuuuuup) peur ?

Si une partie de vous a des craintes, c'est normal. S'il y a une partie (même infime) qui souhaite quand même commencer ce suivi, écoutez-la. "Que nos choix reflètent nos espoirs plutôt que nos peurs." (auteur inconnu)

Vous verrez, ce n'est pas parce que vous irez en séance en traînant les pieds, après avoir passé en revue toutes les excuses du monde pour annuler au dernier moment, que le travail ne sera pas efficace. Au contraire ! Vous ferez l'expérience que notre inconscient est très fort pour éviter ce qui risque de le déstabiliser et donc : le changement.

Débuter une thérapie c'est commencer un changement en profondeur, souvent très effrayant. Et nous avons de fortes résistances naturelles à cela...


Conclusion


Pour finir, rassurez-vous, on n'est pas marié à son Psy. On a le droit de consulter l'un pendant quelques séances et de changer car on trouve que cela ne nous convient pas au final. Rien de grave. Faîtes lui savoir par un petit coup de fil ou par email (courage !), ça fait toujours plaisir qu'un patient ose nous contacter pour ça et cela permet de se dire au-revoir et de clôturer vraiment la démarche.


Il y aura des moments dans la vie où le travail thérapeutique avancera à grands pas. D'autres où ce seront des pas de souris. Cela ne veut pas dire que ça n'avance pas. Il faut parfois des années de "déblayage", comme un "pré-travail" avec un 1er thérapeute avant d'arriver à faire LA rencontre avec un Psy avec qui vous allez faire une ascension fulgurante (parfois le même d'ailleurs). Aucun n'est plus utile que l'autre. C'est tout simplement que vous aviez besoin d'en passer par là, à votre rythme, avant d'être en capacité d'évoluer rapidement.


57 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout